Dans cette seconde moitié de 2016, l'Atelier progresse et voit plusieurs bénévoles passionnés de mécanique s'impliquer de plus en plus pour accompagner les cyclistes qui veulent réparer leur vélos. C'est ce qui fait que la petite aventure du début devient soutenable et que l'Atelier s'installe comme référence dans la Région.

Notre ASBL a signé une convention avec l'AIVE en février 2016 pour nous permettre de reprendre régulièrement les vélos en bon état sur le parc à conteneurs d'Arlon.

C'est l'aboutissement d'une collaboration de plusieurs années avec le gestionnaire du PAC d'Arlon puisque nous avons déjà pû récupérer régulièrement des vélos lors de la traditionnelle action de récupération de vélos dans les parcs de la Province.

Nous partageons ici quelques liens vers des documentations techniques et vidéos utiles.

De chez nos membres du réseau en Belgique, une série de petites astuces de mécanique vélo en vidéos produits par HeureuxCyclage.be

D'autres font aussi des sites intéressants comme TutoVelo ou bien par exemple une courte explication sur le remplacement d'une rustine. C'est un moyen rapide d'apprendre et de trouver des solutions.

Nous avons développé une première fiche technique pour comprendre le démontage (et remontage!) de ce fameux changement de vitesse traditionnel anglais des années 70 ou même avant. Chouette petite mécanique à découvrir, un bijou d'horlogerie très subtil et finalement pas très compliqué à ouvrir, avec quelques précautions de base car il y a de toutes petites pièces.

Pour en savoir plus... Fiche technique à télécharger

Notre Atelier a développé une certaine expertise à ce sujet et nous disposons d'une série de pièces de rechange récupérées si vous voulez venir voir avec nous.

 

Avec le temps, nos ateliers s'enrichissent grâce aux multiples bénévoles qui les conduisent et la diversité de nos visiteurs réguliers ou pas....

Nous avions commencé et animons toujours les ateliers en répondant au mieux aux participants qui ont plus de facilité en français, en anglais, en espagnol ou en portugais et c'est bien adapté dans la région frontalière qui jouit d'une grande diversité. C'est la raison pour laquelle notre site web présente l'information dans plusieurs langues.

Dernièrement, avec l'arrivée de migrants et réfugiés qui viennent s'installer, nous avons eu l'occasion de compléter notre "offre" avec des ateliers en arabe. 

Il faut bien reconnaître encore que le néerlandais et l'allemand nous manquent cruellement! Si cela vous tente et que vous pouvez nous aider, vous êtes bienvenus.